Regroupement des artistes en arts visuels du Québec logo

Programme de formation continue

R2324-208 / Archives et inventaire de l'artiste en arts visuels. comment s'y retrouve - Montréal, QC 23 février 2024

R2324-208 / Archives et inventaire de l'artiste en arts visuels. comment s'y retrouve Montréal (cours hybride) (23 février 2024) (Présenté par : Regroupement des artistes en arts visuels du Québec) thumbnail
Présenté par :
Regroupement des artistes en arts visuels du Québec
90,00 $
  • Format : Cours hybride
  • Niveaux de formation :    Débutant, Intermédiaire, Avancé, Expert
  • Emplacement : Centre St-Pierre
    1212, rue Panet
    Montréal QC H2L 2Y7
  • Durée: : 9 h
  • Calendrier : 23 février 2024
    ( 09h00 → 17h00 )

Frais d'inscription : 90,00$ / Valeur réelle : 388,34$

Cette formation de 9 heures est présentée en 2 parties.
Une première partie de 7 heures est présentée au Centre St-Pierre avec le formateur Serge Allaire. Cette partie est entièrement consacrée à la méthode d'archiver ses oeuvres et à l'inventaire de l'artiste.

La deuxième partie d'une durée de 2 heures sera présentée en ligne par JD Méthot d'IMPRIMO. Cette 2e partie est optionnelle.
Il présentera la plateforme IMPRIMO et ses avantages pour tout artiste qui souhaite l'utiliser comme outils d'achivage et de classement.



Tout au long de sa carrière un artiste produira un nombre important d’œuvres d’art et cumulera passablement d’archives (matérielles et immatérielles) qui d’une part, documentent son parcours artistique (ébauches préparatoires, croquis, plans, photographies, coûts de production des oeuvres, notes, etc.) et d’autre part, qui témoignent de son cheminement professionnel (carton d’invitation, contrats, photographies, revues de presse, factures, publications de tous types, etc.). 

Au fur et à mesure qu’il évoluera comme artiste, il constituera un inventaire d’œuvres et cumulera bon nombre d’archives. Par ailleurs, comme travailleur autonome, il a l’obligation légale de gérer un inventaire. S’il veut assurer la bonne gestion de son inventaire et de ses archives, l’acquisition de certaines compétences et connaissances ainsi que la maîtrise de certains outils de classification deviennent incontournables. Archiviste et historien de sa propre Mémoire, l’artiste a la responsabilité de classer et d’archiver les témoins de son parcours artistique et professionnel, tout ayant l’obligation fiscale d’établir son inventaire. 

Pour constituer son fonds d’archives et bien gérer son inventaire, un artiste devra établir un ordre de classification en s’appuyant sur une méthodologie correspondant aux particularités de la production artistique. L’inventaire doit aussi tenir compte des finalités auxquels ils sont destinés, tout en répondant aux normes de classification en vigueur. La nature et les composantes des œuvres à être inventoriées et les usages que l’on souhaitera faire de cet inventaire auront une incidence sur les outils et les modalités mêmes du travail de classification à effectuer.

FORMATEUR

Serge Allaire détient une maîtrise en Études des arts et prépare actuellement un doctorat en sémiologie à l'Université du Québec à Montréal, où il enseigne l'histoire de l'art et de la photographie au Département d'histoire de l'art. Comme chercheur en histoire de la photographie contemporaine et commissaire indépendant, il a publié de nombreux articles sur l'histoire de l'art québécois et de la photographie québécoise contemporaine dans différents catalogues d’expositions et de revues spécialisées. 

Depuis 1999, la Commission des biens culturels fait appel à ses services d’expert évaluateur dans le domaine de la photographie et de l’art contemporain. Il a ainsi produit des rapports pour le compte de différentes institutions telles la Cinémathèque québécoise, les Archives nationales du Québec et différents musées, tels Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée régional de Rimouski, le Centre canadien d’architecture. 

Son expérience pratique au niveau de l’inventaire a été acquise lors de la recherche préliminaire de son mémoire de maîtrise où il a dû concevoir l’archivage des documents permettant de retracer l’histoire de la galerie Optica à Montréal. Ces archives sont maintenant déposées aux Archives de l’Université Concordia. Son travail de commissariat conjugué à celui d’expert lui a permis de développer une connaissance accrue des systèmes de gestion des collections en vigueur dans le secteur muséal, mais aussi de la gestion des fonds d’archives. 

Modalités d'inscription

  • Les tarifs incluent les frais d'administration.

  • Aucune réservation n'est garantie avant la confirmation de votre paiement.

  • Le RAAV se réserve le droit d'annuler une formation si le nombre de participants est jugé insuffisant ou en cas de force majeure (climat, absence de formateur, problème technique, etc.)

  • Une confirmation de la tenue de l'annulation ou du changement de date de votre formation vous sera acheminée par courriel.

Politique de remboursement et d’annulation

En cas d’annulation de votre inscription, vous devez en aviser la chargée au développement professionnel par courriel au minimum 7 jours ouvrables avant la date de la formation. En deçà de cette limite, aucun remboursement ne sera accordé.

 

Centre St-Pierre
1212, rue Panet Montréal QC H2L 2Y7

Lors de cette formation, les participants pourront se familiariser avec les différentes fonctions et objectifs de l’inventaire et de l’archivage, mais aussi avec les différents paramètres et les diverses normes d’un inventaire. Les participants découvriront aussi une méthode, des règles et des outils de classification de leurs œuvres et de leurs archives qui répondent aux normes muséales et qui soient en lien avec leur pratique artistique.

Déroulement de la formation – plan de formation : 

  1. Rôles, fonctions et finalités des archives et d’un inventaire

  2. Paramètres permettant de constituer aisément une base de données multifonctionnelle

  3. Entretenir et mettre à jour son inventaire, sa base de données en fonction des particularités des médiums et disciplines artistiques (gravure, photo, installation, sculpture, etc.)

  • Sensibiliser les artistes en arts visuels aux nécessités de l’archivage et de l’inventaire, et des retombées positives

  • Outiller les artistes pour la conception et l’utilisation d’une base de données et/ou un mode de classification correspondant à la nature de leurs œuvres et répondant aux normes muséales et fiscales

  • Faciliter les collaborations entre les artistes et les différents acteurs du milieu des arts visuels qui pourraient s’intéresser à leurs œuvres et leurs archives

  • Développer l’autonomie des participants en ce qui concerne la gestion de l’inventaire de leurs oeuvres et le de leurs archives

 

La deuxième partie, d’une durée de 2 heures, sera présentée en ligne. Les participants seront initiés à la plateforme IMPRIMO. Cette plateforme numérique peut devenir un outil précieux pour archiver et cataloguer leurs œuvres et peut également par le fait même être une vitrine. 

À la suite de cette formation, les participants : 

  • Seront mieux outillés pour classifier et ordonner leurs archives afin de répondre aux critères muséaux et institutionnels

  • Seront mieux outillés pour collaborer avec différentes instances 

  • Sauront établir et gérer leurs inventaires et archives de manière adéquate et efficace.

 

Les artistes en arts visuels qui désirent mettre de l’ordre dans leurs archives, qui préparent leur succession et/ou qui souhaitent s’approprier un outil de classification d’archives et de gestion d’inventaire qui soit simple et efficace.

Complet

Regroupement des artistes en arts visuels du Québec logo


Accueil Catalogue Contactez-nous English

cultive.ca - version 7.1 (28/02/24)
- CC.com-staging - 6d07fe83a